Je participe à l’étude

Qu’est-ce que la lombalgie chronique ?

La lombalgie, également appelée « mal de dos », est une douleur, parfois intense, localisée dans le bas du dos et pouvant descendre jusque dans l’arrière du genou. En plus des douleurs, la lombalgie peut se traduire par une sensation de blocage ou des difficultés à faire certains mouvements.

Deux causes de lombalgies

La lombalgie symptomatique qui est attribuable, dans moins de 10% des cas, à une cause spécifique telle qu’une infection, une tumeur bénigne ou maligne, une infection ou un rhumatisme inflammatoire atteignant la colonne vertébrale. Ce type de lombalgie est rare mais grave.

Dans la majorité des cas, la lombalgie est dite « commune », c’est-à-dire qu’elle n’est pas attribuable à une de ces causes spécifiques. La lombalgie commune est un enjeu de santé publique car elle est un symptôme très fréquent : 9 personnes sur 10 auront au cours de leur vie une lombalgie. Elle est un des premiers motifs de consultation en médecine générale. Elle peut causer une douleur faible à très vive.

Classification des lombalgies

  1. les lombalgies aigües

    inférieures à 6 semaines ;

  2. les lombalgies subaigües

    durant de 6 à 12 semaines ;

  3. les lombalgies chroniques

    d'une durée supérieure à 12 semaines ;

La lombalgie, en particulier lorsqu’elle devient chronique, constitue la première cause de handicap dans le monde.

Elle peut réduire la qualité de vie et altérer la capacité de travail, ce qui constitue une lourde charge socio-économique pour les patients et la société. Réduire les conséquences de la lombalgie chronique constitue donc un défi majeur pour les systèmes de santé internationaux. En 2018, le groupe de travail du Lancet Low Back Pain a poussé un cri d’alarme pour une meilleure gestion de la lombalgie à l’échelle mondiale.

La prise en charge actuelle des patients souffrant de lombalgie chronique s’appuie sur les recommandations médicales en vigueur, émanant de sociétés savantes reconnues internationalement ainsi que sur une nouvelle recommandation de la HAS publiée en mars 2019. Les objectifs principaux de cette prise en charge est de préserver les activités quotidiennes et la qualité de vie du patient.

Suivez et participez au mouvement BACK-4P !

Je participe à l’étude